Une rencontre artistique matinale

« Depuis 2011, j’exprime mon Art à grande échelle sur les plages que je fréquente depuis mon enfance. » Découvrez le portrait de Michel Jobard, 58 ans, originaire de Vendée, artiste autodidacte, vivant en rétro littoral à L’Aiguillon sur Vie. Beach Art, Installations land Art, mandalas végétaux sont les principales composantes de son mode d’expression artistique.

Nous l’avons rencontré un matin de mai, à 8h alors que la marée est basse, sur l’un des ses endroits favoris : « L’Estuaire du Payré c’est un environnement sans cesse renouvelé et très particulier. Découvrir cet estuaire à marée basse, et le voir se métamorphoser lorsque la mer remonte, invite l’homme à réfléchir sur la relation qu’il entretient avec son environnement. C’est sans conteste l’endroit que j’affectionne le plus, l’appelant très souvent « Le bout du Monde »

Portrait Michel Jobard

Le Beach Art : définition et matériaux

Apparue à la fin des années 60 dans l’Ouest américain, cette tendance de l’Art Contemporain, avait pour objectif de faire sortir l’Art des galeries et musées. Se situant dans la nature, l’oeuvre devient accessible à tous. Le Beach Art ou sand art consiste à créer des oeuvres éphémères sur le sable, le temps d’une marée basse.

Le matériel utilisé se compose de râteaux et il dessine soit à main levée soit à l’aide de compas. La plage se métamorphose durant 4 à 5 heures sous les yeux du public. De cette oeuvre confiée à la nature, il ne restera que photographies ou vidéos pour immortaliser cette alliance de l’homme et de la nature.

Michel Jobard : beach art, création de mandala

Au delà de l'art : une véritable méditation

« J’apparente mes créations à une forme de méditation active. J’ai observé à maintes reprises cette atmosphère si particulière, parfois contemplative, qui s’installe pendant la création d’une fresque Beach Art sur la plage. Ces traces éphémères que je dessine sur le sable nous relient les uns aux autres, invitant tout un chacun à voyager en dehors de son quotidien. Dès qu’elle est réalisée, l’oeuvre de Beach Art ne m’appartient plus et l’espace emprunté à la nature lui est restitué sans l’altérer. »

Ces quelques photos vous laissent imaginer l’ambiance dégagée, il ne manque que le bruit des vagues au loin, le soleil qui monte dans le ciel et nous réchauffe petit à petit, le sable encore mouillé sous nos pieds et la petite brise matinale qui vient nous réveiller. Rien qu’à observer Michel travailler on se sent plus apaisé et ça nous donnerait bien envie de nous lancer. Après tout, qui n’a jamais saisi un petit bâton pour réaliser quelques dessins dans le sable ?

Un résultat envoûtant

Il faudra patienter une bonne matinée et prendre un peu de hauteur pour avoir l’honneur d’admirer l’oeuvre en entier qui disparaîtra petit à petit au fil de la marée. Une expérience magnifique que nous a permis de vivre Michel Jobard et nous lui en remercions. Pour vous aussi, avoir la chance de découvrir ses réalisations, n’hésitez pas à le suivre sur ces différents réseaux ci-dessous.

D’ailleurs, vous avez déjà peut-être eu l’occasion d’admirer son travail dans le clip du groupe Arcadian ou plus récemment lors du dévoilement du logo de la coupe du monde de rugby 2024. Allez, on vous laissez admirer tranquille pour admirer ses œuvres 🙂 !

Résultat du mandala beach art par Michel Jobard
Sophie - crédit dessin : Marceline communication

A PROPOS DE L'AUTEUR :
Sophie, l'exploratrice

A travers sa casquette de Reporter de Territoire elle vous fait découvrir ses coups de coeur sur le territoire.

Gardons le contact

Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Instagram
Suivez-nous sur Youtube
Contactez-nous