Cartographie L-Champ-Saint-Pere

Le Champ-Saint-Père

Découvrez cette commune aux abords du Marias Poitevin qui abrite une faune et une flore exceptionnelle. Explorez la route des vins de Mareuil, le patrimoine local et la légendaire pierre aux fées où nombreuses fées se donnaient rendez-vous.

Les origines

Une supposition se fait sur le nom primitif de la commune, elle possèderait la même étymologie que Nantes. En effet, elle se serait appelée Nanteia ou bien Nantée, du mot Nant qui signifiait “vallée mouillée” ou “ruisseau dans la vallée” en référence au ruisseau du Graon. Le plus ancien quartier de la commune, qui avoisine le Graon, porte d’ailleurs son nom : la Nantée.

Le nom actuel de Champ-Saint-Père est une altération de Champ-Saint-Pierre. Saint Pierre étant l’ancien patron de la paroisse. Aussi, durant la Révolution, le village fut nommé Champ-Perdu à partir de février 1794.

La ville du Champ Saint Père - ©Horizon Vertical

L'église Saint Pierre

L’église Saint Pierre (ancien patron de la paroisse), avec ses 55m de haut, est la plus grande de la paroisse. Cependant, il faut savoir que cette église est un édifice nouveau, construit au début du XXème siècle.

En effet, de par son espace restreint, l’ancienne église datant du XIIème siècle, fut alors démolie. Avant la construction de cette nouvelle église, un édifice provisoire en bois fut construit, nous pouvions y voir les trois cloches, le chemin de croix, ainsi que l’horloge datant de 1865.

L'ancienne gare

Au XIXème/XXème siècle, de grands travaux furent réalisés à Champ saint Père afin d’accueillir un chemin de fer, ce qui lui apporta un développement considérable. La gare fut agitée jusque dans les années 80, d’après les anciens de la commune, certains paysans arrivaient à vendre leurs animaux qui partaient le soir vers Paris en train. Les trains pouvaient, d’après eux, contenir jusqu’à 1000 têtes de bétails ! Cependant, avec le développement du transport de marchandises par camions, la gare de Champ-Saint-Père perdit en animation jusqu’à fermer complètement …

Le marais poitevin

Le Marais Poitevin fait partie des destinations phares de notre département et il faut savoir que le Champ-Saint-Père a lui aussi sa petite part de marais ! Le lieu-dit de Noailles est bâti sur le bord du Lay qui débordait régulièrement jusqu’aux années 60 : les riverains l’appelaient donc le marais.

Ce même espace était et est toujours « un communal » où les animaux du village, vaches et chevaux, peuvent aller paître généralement du mois d’avril jusqu’à l’automne. Autrefois, les habitants des villages possédant des marais communaux avaient le droit d’avoir une place chacun pour leurs bêtes. De nos jours, une taxe est payée par les éleveurs afin d’avoir un droit de pâturage.

La route des vins

Le Champ Saint Père fait partie de la fameuse route des vins : Vins “dits de Mareuil” et la commune a l’autorisation de produire 15 sortes de vins, tous secs. Les premiers plants -le ragoutant, entre autres-, auraient été introduits par le cardinal Richelieu, ce qui explique l’appellation parfois utilisée de “Vins du Cardinal”.

Il faut savoir que le Fiefs Vendéens est un label français AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) et un label européen AOP (Appellation d’Origine Protégée) !

Les légendes locales

La Pierre aux Fées du Vigneau :

La pierre du Vigneau mesure 23m de haut et domine la vallée du Perron. Elle représentait l’un des passages favoris de la “Garache du Champ-Saint-Père » qui est une sorte de chèvre-garou. Il s’agissait aussi du lieu de rendez-vous de nombreuses fées qui, pendant l’hiver, se réunissaient dans la nuit du samedi au dimanche . Jusqu’au onzième coup de minuit, ces dernières filaient paisiblement, puis menaient une petite danse infernale jusqu’à l’aube. Seule « l’herbe aux dartres » pouvait pousser aux endroits qu’elles avaient foulés, cependant il fallait la cueillir le matin de la Saint-Jean une heure après le lever du soleil !

Le Four des Fradets :

Les Fradets sont des sortes de lutins boulangers qui pétrissaient leur pain avec l’eau de la fontaine voisine (qui porte d’ailleurs le même nom !). Ils cuisinaient ce pain dans cette cavité qui était apparentée à un four ! Les Fradets du pays possédant des trésors, se rendaient dans la prairie qui s’étend au pied de ce lieu. Le but de ce rendez-vous étaient de compter leur richesse : à un moment donné, l’herbe se trouvant sous leurs pieds disparaissait sous un tapis d’argent, d’or et de pierreries tandis que d’autres petits lutins plus folâtres couraient les veillées du Vigneau et de la Baffardière et faisaient des niches à la bruyante jeunesse.

Pierre aux fées du Champ-Saint-Père

Caractéristiques de la commune

SITES NATURELS

Marais Poitevin

Le Graon

PATRIMOINE

Moulin à eau de Paillat, les Rivières (privé)

Moulin de la Motte (privé)

Ossature du moulin, rue du petit Paris (côté Moulin de la Motte)

Puits / Pompe

ÉVÉNEMENTS MAJEURS

Chant’appart (février)

Brocante (14 juillet)

Rando Champ’Etre (15 août)

Marchés (à l’année, le jeudi)

Gardons le contact

Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Instagram
Suivez-nous sur Youtube
Contactez-nous