Curzon en Vendée Grand Littoral

Curzon

Reconnu par son pont de la Claye avec ces trois arches et son important communal, Curzon est une ville paisible qui se situe au nord est du territoire à la limite avec le territoire du Sud Vendée Littoral.

Site de la Mairie

Ponts du Port de la Claye

Datant du 18ème siècle, ces deux édifices en granit franchissent le Lay entre plusieurs communes : La Bretonnière-le-Claye, Curzon, Lairoux et Saint-Cyr-en-Talmondais. Ils sont inscrits aux monuments historiques depuis le 20 novembre 1985.

L'église Saint Romain

D’architecture romane, la nef a été entièrement reconstruite en 1873 pour devenir un monument historique en 1875. Pendant une longue période, la crypte couverte de neuf voûtes d’arêtes a été ignorée. Aujourd’hui, elle attire la curiosité des visiteurs pour son décor sculpté

Le marais et le communal

La commune gère un communal de 296 hectares intégré au Parc régional du Marais Poitevin. Ce dernier est divisé en deux par le Lay qui sépare les communes de Curzon (qui concerne 170 hectares du communal) et de Lairoux (qui concerne 126 hectares du communal). Cette surface sert de pâturage pour les bovins et les chevaux qui arrivent dés la deuxième quinzaine du mois d’avril pour une durée de 7 à 8 mois. Le rassemblement des animaux est un véritable spectacle assuré à l’aide de cavaliers qui agissent à la manière des cow-boys.

La légende des fées

Les fées de Curzon étaient à l’origine de la prospérité de la cité : le commerce était riche, les bateaux de tous les ports voisins remontaient le cours du Lay, tout allait bien. Mais ce n’était pas assez pour les habitants qui souhaitaient construire un pont dans le but de relier les deux rives du fleuve afin de pouvoir atteindre Lairoux et le Payré. Les fées entendirent les doléances de leurs protégés mais firent tout de même la sourde oreille jusqu’au jour où l’une d’entre elle tomba amoureuse d’un noble jouvenceau du marais. Afin qu’elle rejoigne l’élu de son coeur, toutes décidèrent alors d’accepter la requête des curzonnais.

Cependant, un jeune bûcheron des environs était lui aussi éperdument amoureux de cette jolie fée qui n’avait d’yeux que pour le jouvenceau. Après avoir pris connaissance de la décision de la Mère-Fée concernant la construction du pont, pris de rage, il réveilla son coq à minuit lorsqu’une fée transportait ses premières pierres. Effrayée, elle fit tomber les pierres dans le fleuve et lança une malédiction :

Démési Curbon
P’tit’ vill’ de grand renom
T’appelleras Curzon
Curzon, Curzonnas,
Les sort en est jeté
Chaque an te varieras (diminueras)
D’in maille et d’in denier !

C’est ainsi que, par la faute de ce bûcheron si jaloux, la cité s’appela Curzon, qu’elle perdit son renom, sa prospérité et ses biens : églises, château et port. Dorénavant, Curzon n’est plus qu’un petit village vendéen.

Caractéristiques de la commune

 

SITES NATURELS

Marais Poitevin, « le communal »

Marais Poitevin, « le Pâturage »

Le Lay

PATRIMOINE

La crypte

L’église Saint Romain

Les ponts du Port de la Claye

ÉVÉNEMENTS MAJEURS

Foire aux poulains (octobre)

En savoir plus sur la commune :

MAIRIE
3 place de la Mairie – 85540 Curzon
Tél : 02 51 30 81 09
E-mail : mairie.curzon@wanadoo.fr

Gardons le contact

Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Instagram
Suivez-nous sur Youtube
Contactez-nous