A la rencontre de Samuel pour une balade pleine de découvertes botaniques

Lundi 18h nous arrivons devant la Salorge de la Guittière à Talmont-Saint-Hilaire, Samuel du Centre Socio-Culturel du Talmondais (CCT) nous attend pour une visite des marais salants. En chemin, nous croisons de nombreuses espèces de plantes que Samuel se fait une joie de nous expliquer, elles ont toutes une caractéristique : la plante doudou, celle à faire en tisane contre les maux de gorge, celle que l’on peut tisser ou qui peuvent nous servir à fabriquer des jouets … La nature nous réserve de belles surprises !

Les marais salants de la Guittière : un paysage incroyable

Les Marais salants de la Guittière font partie d’une zone classée que l’on se doit de respecter et protéger. Ils sont constitués d’un important réseau hydraulique séparant : marais à poissons, marais salants et bras de mer. Samuel prend le temps de nous expliquer ces différentes zones qui sont très importantes pour la faune et la flore locale.

Il faut savoir, que le marais demande une préparation et un entretien très important, ce sont des activités assez physiques. Les bassins demandent une attention particulière : il faut les maintenir en forme en consolidant les pourtours avec de la vase, enlever le surplus qui a pu s’accumuler au fond du bassin, vérifier les vannes et le circuit d’alimentation en eau … Une fois l’entretien réalisé il ne reste plus qu’à attendre la belle saison pour commencer le travail.

Plongée au coeur de l'or blanc de la Guittière

Vient le moment de découvrir le travail du saunier qui perpétue une véritable tradition ancestrale. Chaque jour le même rituel, armé d’une rabale, il faut récolter le sel, le laver, le mettre à l’abri, préparer le marais et surtout suivre la météo. En effet, être saunier, c‘est dépendre entièrement de la météo. Les conditions idéales : du soleil, de la chaleur et beaucoup de vent pour que l’évaporation de l’eau soit optimum.

Aujourd’hui ce sont encore 3 sauniers qui effectuent ce travail et préservent ainsi cette tradition de la récolte de l’or blanc. Un nom qui convient parfaitement au sel de la Guittière qui tient sa couleur d’une technique propre au site : le sel est lavé à l’eau de mer pour le rendre très blanc.

Avant de terminer la visite, on a bien sûr le droit de goûter ce fameux or blanc mais Samuel nous fait aussi découvrir quelques plantes du marais qui se dégustent telle que la fameuse Salicorne … vous voulez la découvrir ? Alors rendez-vous lors de la prochaine visite du CCT 😉

Envie de suivre la visite ?

Le Centre Socio Culturel propose plusieurs types de visites, rendez-vous dans vos Offices de Tourisme pour récupérer le programme ou directement sur leur fiche ci-jointe.

A PROPOS DE L'AUTEUR

Sophie Duprat-Caouré

Sophie Duprat-Caouré

A travers sa casquette de Reporter de Territoire elle vous fait découvrir ses coups de coeur sur le territoire.